Associations

Accueil Associations

Quelques mots sur les associations

L’association « Comité de Liaison pour la Protection du Massif de l’Esterel et du Lac de St Cassien » a été créée fin 1987 à l’occasion du premier projet de création d’un dépôt de déchet sur le site de Fontsante.
Suite à la renonciation des 2 premiers projets présentés, elle a été mise en veille ces 10 dernières années.
Elle a été réactivée en avril 2019 pour s’opposer au nouveau projet dénommé « VALORPOLE ».
Notre association poursuit ses efforts dans le combat contre Fontsante.

Dans cet esprit et pour démultiplier notre « visibilité » ainsi que pour renforcer le poids des associations locales, nous avons décidé de conjuguer nos efforts.
C’est pourquoi Le « Comité de Liaison pour la Protection du Massif de l’Estérel et du lac de St Cassien » et l’association « Vivre et Agir aux Estérêts du Lac (VAEL) » ont décidé le 17 mars dernier, d’unir leurs forces et leurs compétences pour mener la lutte contre ce projet qui défigurera à jamais notre beau Pays, sous la dénomination de :
UNION CONTRE LA DECHARGE DE FONTSANTE (UCDF). Voici le lien vers leur page : ICI

D’autres associations ne devraient pas tarder à nous rejoindre et nous les en remercions.

Comité de Liaison pour la Protection du Massif de l’Esterel et du Lac de St Cassien
Association loi 1901
déclarée en sous-Préfecture de DRAGUIGNAN le 4 décembre 1987
Bernard MASBOU, Président
Bertrand DOLLET, Vice-Président
BOISSENIN Isabelle, Trésorière
BRIE Catherine, Secrétaire
GERMAIN Jean-Marc, Secrétaire-Adjoint
Conseil d’Administration constitué de 21 membres
Un résumé des faits

L’ancien site minier de Fontsante a été à plusieurs reprises choisi par les Maires de Tanneron et de Callian pour y installer des projets de déchetterie, le premier projet de 1987 aurait été le dépotoir des Alpes-Maritimes avec une capacité annoncée de 1 500 000 tonnes.

Fontsante.org - Sauvons le lac de Saint-Cassien

Chaque fois la Commune des Adrets s’y est formellement opposée et ces projets ont été avortés.

Fontsante.org - Sauvons le lac de Saint-Cassien

Callian est revenu à la charge depuis quelques mois avec le projet de réaliser sur la mine de Fontsante un pôle dit de "valorisation des déchets", en termes plus crus un dépotoir de résidus économiques et de mâchefers des usines d’incinération en provenance des grandes agglomérations, notamment celles des Alpes Maritimes. Notre territoire encourt un risque majeur environnemental, économique mais surtout de santé publique.

Fontsante.org - Sauvons le lac de Saint-Cassien
Le danger est d’autant plus grand
que ce projet est désormais piloté par de grands groupes SUEZ et ENGIE
Rappelons que la commune de Callian est située à une quinzaine de km de Fontsante, et en est propriétaire puisque la mine se trouve dans une enclave de cette commune sur celle de Tanneron. Tout en étant la grande bénéficiaire du projet en termes financiers, elle n’en subirait aucun préjudice.

Par contre, le projet Fontsante, s’il aurait un impact important pour nous, serait encore plus dangereux pour d’autres communes – notamment celles du bord de mer tributaires du lac de Saint Cassien pour leur alimentation en eau.

La CAVEM a adopté à l’unanimité du Conseil Communautaire
une décision d’opposition totale audit projet.
Par ailleurs, le Professeur Barbero, Professeur Émérite à l’Institut Méditerranéen de Biodiversité et d’Écologie, a dressé un réquisitoire des plus sévères adressé au Maire de Callian, récapitulant les dangers que ferait courir à l’Est varois la réalisation d’un tel projet.

Nous soutenant totalement, il estime que la Mairie de Callian n’a jamais rien fait pour entretenir le site de Fontsante laissé en déshérence et, dans l’état actuel, potentiellement dangereux.

Vous trouverez en dernière page, les passages les plus édifiants d’une étude fouillée, parfois très technique que vous pourrez consulter sur le site internet de la mairie des Adrets de l’Estérel.

Rejoignez-nous
error: